Minimiser l'impact d'une pratique clinique courante, mais potentiellement néfaste

La prophylaxie antimicrobienne intrapartum (PAI) est couramment pratiquée lors des accouchements. Selon des chercheurs financés par l’UE, elle pourrait fortement impacter la santé infantile avec des risques d’obésité, de diabète et de résistance aux antibiotiques. Ce constat invite au développement de nouvelles stratégies alimentaires pour réduire les effets de cette procédure médicale courante.

Other news